De loin, AnnA

(chanson)

Que reste-t-il de ce mirage ?
Le vent qui coule et se répète
Dans les cheveux de ton visage
De la clarté des jours de fêtes

Le souvenir s’efface
Restent les strass des traces
Des étincelles
Qui étincellent. (bis)

Que reste-t-il de ce voyage ?
Du feu des nuits de nos amours
L’image lointaine de ton visage
De ton sourire de nos beaux jours

Te souviens-tu de l’étendue des paysages ?
Papillons volent dans l’air limpide du printemps
Soleil couchant aux rayons chauds sur nos visages
Chantonne encore le doux babille de nos serments

Le souvenir s’efface
Restent les strass des traces
Des étincelles
Qui étincellent. (bis)

Le vague de l’âme sur le rivage
Souffle du temps qui se reflète
Dans le brouillard de ton visage
Du rire de joie des jours de fêtes

Le souvenir s’efface
Restent les strass des traces
Des étincelles
Qui étincellent
Faut que le deuil se fasse
Et que s’efface les traces
Des étincelles
Qui m’ensorcellent,
m’ensorcellent,
ensorcellent…

Vers additifs

Que reste-t-il de cette image ?
Le temps qui fuit et nous ébête
Comme l’ambre-azur d’un court passage
Dans l’embrasure de nos défaites

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s