Le 5 (cinq) mars 2016

Les graines ont germé
Qui montrent leur parure
Un peu plus d’un mois semées
De rien, gorgées d’eau, verdure.

Il y a une réalité féminine
Complètement sortie de ses rails.
Toute la puissance de toutes
Les centrales nucléaires du monde
Ne suffisent pas à la mesure
De la puissance du plaisir
Même individuel, de la provocation
Du plaisir. Rien n’y fera :
Elles sont minables.

Le monde du plaisir a 2 goûts :
Celui du sexe, surtout quand
Il est humide : il a un sel
Qu’on ne saurait imiter ailleurs.
C’est difficilement résistible.

J’adore la pornographie quand
Elle est sensuelle. C’est-à-dire
Qu’elle laisse présager un véritablement
Chaud plaisir, ne serait-ce
Que pour moi… et pour la fille
D’autant plus. Je ne sais pas
Comment je saurais être plus
Jouisseur, mais ça fait
Vachement du bien.

De jouir ça fait plaisir
Ha ! le vrai : le possible.
Et se détendre. De loin,
Le palmier cache l’oasis.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s